artist & performer

ce qui disparait se transforme immédiatement en éternité

en collaboration avec Antoine Meissonnier
Installation, 2021

exposition:
hIAtus, PZZL

production:
PUZZLE, Tiers Lieu Thionvillois


remerciements:
Grimac, Jeff, Clément, Miguel


Les Nouveaux Régimes Climatiques (terme emprunté à Bruno Latour) et le dernier rapport spécial du GIEC sur les océans et la cryosphère datant du 25 septembre 2019 ont remis sur le devant de la scène, la question cruciale de la disparition de la cryosphère, de l’accès à l’eau douce et de la montée des eaux. L’Arctique est à son niveau de glaciation le plus bas, l’Antarctique produit des images sensationnelles de géants de glace se détachant, les glaciers perdent leur masse à vue d’oeil et deviennent de véritables générateurs d’icebergs en continue.

Ces mêmes Nouveaux Régimes Climatiques ont introduit également une question étrange et un nouveau rapport au temps: pouvons-nous modifier la trajectoire climatique qui s’en vient ? En avons nous encore le temps ? Les capacités ? Les moyens ? Derrière ces questions, un espoir revient fréquemment qu’il nous appartient de questionner voir de remettre en question: les technologies - numériques, géo- climatiques, chimiques, de deep-learning - nous aiderons à garder la tête hors de l’eau.

Et si l’existence des icebergs ne tenaient qu’à un fil ? Et s’il suffisait d’une pichenette pour les déséquilibrer ?

L’installation explore cet imaginaire sous la forme d’une installation évolutive mettant en scène un laboratoire fictionnel de mesure de fonte de mini-icebergs symboliques, générés en glace, placés en cellule d’analyse dans le but de trouver l’iceberg ultime, celui qui, de par sa forme, fera consensus, celui qui mettra le plus temps à fondre, basé sur les analyses des icebergs précédemment générés en faisant appel à un algorithme génétique développé pour l’installation afin de résoudre ce problème d’optimisation climatique...

Evidemment, le postulat de départ est absurde, et ironique. Tout comme l’idée d’imaginer pouvoir « réparer » le climat en prolongeant artificiellement la vie des icebergs en faisant appel à un algorithme génétique.