artiste - éleveur d’icebergs

travaux   INSTA   BIO   CV   PRESSE   contact

revue de presse

mise à jour: octobre 2021



Les Givrés des Pôles  - podcast du 28/09/2021
A propos de Eleveurs de glacier - Oriane Laromiguière



“Il y a quelque chose qui ne change pas dans ces régions : la lumière. Celle du soleil qui jamais ne se couche ou celle des aurores qui dansent dans la grande nuit de l’hiver…

Dans cette lumière particulière des mondes polaires, l’artiste-plasticien Barthélémy Antoine-Loeff puise son inspiration. C’est lorsque la nuit tombe que l’on fait naitre des rêves et des mondes. « Plus le soleil se couche tôt, plus j’ai l’impression de me réveiller », dit-il…

Lorsque l’on tape son nom sur Internet, on peut lire cette phrase dans sa biographie : « Barthélemy Antoine-Loeff vit entre les glaces et Paris, et travaille là ou le monde fond. »

Dans sa dernière installation, "Tipping Point", il explore la question de la disparition de la cryosphère.”




Ceci n’est pas une pipe  - JetFM septembre 2021
A propos de Tipping Point présenté à Scopitone 2021



A écouter à partir de 11:28



La Croix  - article du 09/09/021 par Florence Pagneux
A propos de Tipping Point présenté à Scopitone 2021

“Plusieurs d’entre [ces œuvres] dénoncent avec force les désordres climatiques en cours, à l’image de « Tipping point » (point de bascule), une œuvre de Barthélémy Antoine-Loeff pensée comme un hommage au glacier islandais Okjökull, disparu en 2014. L’artiste a mis sous cloche un mini glacier artificiel, alimenté par une goutte à chaque heure. « La lenteur du dispositif souligne le temps qu’il a fallu pour que naisse la cryosphère, si menacée aujourd’hui », explique le plasticien.”




France 3 - Toki Woki  - émission du 27/05/2021
A propos de Eleveur de glacier - réa: Dimitri Pailhe



A visionner à partir de la minute 33.




Arte Radio  - Dépêche numéro 111, 12/05/2021
A propos de Eleveur de glacier - Olivier Minot

“L'écologie sans lutte des classes, c'est du jardinage”
Cette semaine, Livo sauve la planète ! Il marche pour le climat, il enregistre la pluie, il rencontre un plasticien qui élève des mini-glaciers sous cloche, il mange un moustique, il se convertit au bouddhisme... Et à la fin il chante des chansons pour oublier qu'on va mourir. Merci Livo.

Podcast à ré-écouter ici.



So Good Stories  - “Faisez tous comme moi” épdisode #16
Emission du 10 mai 2021

A propos de Eleveur de glacier

Barthélemy Antoine-Lœff est un plasticien. Ses oeuvres et recherches sont axées sur des questions écologiques. En ce moment, il peut vous proposer d’élever un glacier à la maison. Ça vous surprend ? Nous aussi. Barthélémy est venu nous en dire plus dans Faisez tous comme moi.

Podcast à ré-écouter ici.
Emission animée par Marie Arquié et Ronan Boscher



Culture Box  - émission du 29 avril 2021
A propos de Eleveur de glacier

Intervention en duplex avec Daphné Burki et Raphal Yem à partir de la minute 33’ à visionner en replay ici.



Philosophie Magazine  - 15 avril 2021
A propos de Eleveur de glacier

Et si vous hébergiez un glacier ?

“L’idée d’« élever » un glacier, de tisser des liens avec lui, est donc beaucoup moins absurde qu’il n’y paraît. Le mot, pourtant, traduit un glissement qui n’est pas anodin : le glacier n’est plus cette immensité sublime et indomptable à laquelle nous pensons spontanément ; il tient désormais dans le creux d’une main. D’espèce sauvage, il se mue en une créature domestique, qui tient lieu d’avertissement : si la planète continue de se réchauffer, il ne restera peut-être bientôt que cette forme émoussée de vie glaciaire, réduite au seul objectif de sa conservation. Espérons ne pas en arriver à ce « point de bascule ».”  

Extrait de l’entretien entre Olivier Remaud et Octave Larmagnac-Matheron (Philosophie Magazine)



Konbini Arts  - 15 avril 2021
A propos de Eleveur de glacier

Un artiste vous propose de prendre soin et “d’élever un mini-glacier”

Derrière son projet "Tipping Point", Barthélemy Antoine-Lœff veut vous faire prendre conscience de l’urgence écologique.

Et si, au lieu d’adopter un chien ou un chat comme le fait tout votre entourage, vous adoptiez un bébé glacier ? La démarche proposée par le plasticien Barthélemy Antoine-Lœff, à visée uniquement artistique, vous permet d’accueillir à votre domicile sa dernière installation baptisée Tipping Point.

Ce glacier mis sous une cloche en verre grandit grâce à un système de goutte à goutte et d’air refroidi et est donc ainsi aux antipodes de ses congénères des cercles polaires qui, eux, se désagrègent doucement.

Si vous ne pouvez aller voir les œuvres, ce sont les œuvres qui iront à vous. Avec la fermeture des expositions en cette crise sanitaire, Barthélemy et le Maif Social Club ont eu l’idée de déplacer en triporteur le Tipping Point chez les personnes qui le désirent, faisant d’elles des éleveuses de glacier pendant dix jours. Ce petit morceau de cryosphère passe de mains en mains comme si c’était le témoin d’une course de relais et forme, malgré la pandémie, un lien social unique.

Inspiré du glacier islandais Okjökull disparu en 2019, Tipping Point veut faire émerger une véritable prise de conscience écologique. Le mini-glacier est ici un symbole utopique, on peut se le représenter comme un rêve, ou bien l’espoir d’une nature qui parviendra à se régénérer.

Mais on peut l’interpréter autrement et voir ici un morceau de glace devenu si rare qu’il est protégé par une cloche tel un diamant froid, un trésor naturel menacé au point qu’il a besoin d’être maintenu en vie artificiellement. "Nous ne sommes pas loin d’une vanité contemporaine ou d’un objet de collection tant notre cryosphère est menacée", confirme Barthélemy Antoine-Lœff.”  

Axel Savoye




Enlarge Your Paris  - 4 avril 2021
A propos de Eleveur de glacier

Tipping point : adopte un glacier

Sur son triporteur, Barthélémy Antoine-Loeff dépose chez les particuliers de la région parisienne un étrange objet : un glacier artificiel abrité sous une cloche en verre et alimenté par un goutte-à-goutte. Baptisé « Tipping point », le projet s’envisage comme « une vanité contemporaine« , résume l’artiste, mais aussi un hommage à l’Okjökull, glacier islandais disparu en 2019. Toutes les semaines, en partenariat avec le MAIF Social Club, le glacier se balade entre Paris et la banlieue chez des « éleveurs » qui prennent soin de lui. « Certains lui parlent, d’autres lui donnent un nom. Au fur et à mesure, l’objet se personnifie, remarque Barthélémy Antoine-Loeff. Chez l’un, les faces vont prendre une teinte plus cristalline, chez l’autre plus glacée, en fonction de là où il a été posé« . Quant à la livraison à triporteur, « elle s’est imposée puisque je parle d’une question écologique. » Une initiative qui ne laisse pas de glace.” Joséphine Lebard





Emission Chronica - Aligre FM - 21 mars 2021
A propos du projet Eleveur d’Icebergs

Emission animée par Carole Rouaud, réalisée par Bruno Moio

A écouter ici.



Podcast Studio de l’imaginaire: Barthélemy Antoine-Lœff
Février 2021






France Info: Culture - février 2021
Ce qui disparait se transforme immédiatement en éternité.
Exposition hIAtus à puzzle >> pzzl, Thionville.

“Un iceberg qui fait consensus
Chaque artiste a proposé des créations inédites qui incitent le visiteur à se remettre en question. Comme cette installation d'un iceberg en constante évolution. Une construction animée, presque vivante intitulée : "Ce qui disparaît se transforme immédiatement en éternité. C'est une installation qui tente de trouver le prototype de l'iceberg qui mettra le plus longtemps à fondre. On travaille à partir d'un algorithme génétique, on va faire une sélection naturelle des icebergs qui vont être sculptés par une machine et améliorés au fur et à mesure des générations de manière à trouver l'iceberg qui fera consensus", détaille le plasticien Barthélémy Antoine Loeff. Objectif de l'artiste : nous questionner sur l'environnement et sur la place de la technologie dans la réparation du climat.”

Article et video à découvrir ici.



Transitive Track #3 – Ruines, Podcast Salle n°6 - Suciter l’incertitude

“Deuxième épisode du Grossaire de Transitive, notre glossaire approximatif pour penser le monde en transition, suivi d’un échange avec l’artiste Barthélemy Antoine-Loeff, l’ingénieur culturel Emmanuel Vergès, le directeur artistique du festival Scopitone Cédric Huchet, le collectif la Horde aux manettes du ballet national de Marseille depuis Chroniques, la biennale des imaginaires numériques...”

A écouter ici.




France 3 Région Grand Est, édition du 01/02/2021 à 4’13
Ce qui disparait se transforme immédiatement en éternité.
Exposition hIAtus à puzzle >> pzzl, Thionville.





Makery - janvier 2021
Tipping Point. Biennale Chroniques, Aix-en-Provence

“Barthélémy Antoine-Loeff, un créateur de mondes métaphoriques dont les préoccupations écologiques ne sont plus à prouver (voir son exposition monographique Inlandsis1 en 2017 au Lavoir Numérique de Gentilly), qui propose avec Tipping Point une évocation poétique en réduction d’un permafrost en pleine déconfiture – au sens propre comme au figuré – avec un minuscule iceberg menacé de dilution maintenu artificiellement en vie par la « grâce » de la technologie humaine : un iceberg dont l’âge se compte en nombre de minuscules gouttes.”

Article complet à découvrir ici.




Mouvement - février 2020
Tipping Point. Exposition Champs Libres au Maif Social Club.

“Il y a quelque chose de dérangeant à observer ce petit bloc croître artificiellement et laborieusement au cœur d’une exposition parisienne, quand le glaciologue Oddur Sigurðsson décrétait, il y a moins d’un an, la mort du glacier suédois Okjökull pour cause de réchauffement climatique, le premier d’une longue série. Le massif blanc aurait désormais sa place, en version synthétique, sur les étagères des musées ou sur les bureaux, façon boule-à-neige.”

Article complet à découvrir ici.




Toute La Culture - janvier 2020
Entretien.

“J’ai un rapport assez fusionnel avec le grand Nord, avec l’Islande, avec ce qui est insulaire, ce qui est aride d’humains, à la fois immense et fragile. Explorer aujourd’hui les questions liées à la cryosphère, c’est parler d’un certain nombre de problèmes géopolitiques. L’or blanc que représentent les glaciers est aussi l’or bleu de demain, l’eau… Si nos glaciers disparaissent, ce sont des milliards de personnes qui vont se retrouver en position de stress hydrique. La responsabilité de conserver ce qui nous reste de notre cryosphère est énorme.”

Article complet à découvrir ici.




Usbek et Rica - janvier 2020
Tipping Point. Exposition Champs Libres au Maif Social Club.

Tipping Point, c’est justement le titre de l’œuvre de Barthélémy Antoine Loeff, qui recrée sous une cloche de verre la naissance d’un glacier artificiel, alimenté au goutte à goutte. [...] Créée en hommage au glacier islandais Okjökull éteint en 2014, son œuvre souligne avec poésie le tragique de la situation : puisque la stabilisation des glaciers à leur niveau actuel, à la fin de la dernière période glaciaire, remonte à environ 10 000 ans et coïncide à peu près avec l’apparition du premier homme en Mésopotamie, quelles peuvent-être les conséquences de leur extinction sur l’espèce humaine ?”

“Pour découvrir sa seconde installation, baptisée Grain de sable primordial, il faut se mettre à genoux au sol et courber le dos à la recherche d’un pixel imperceptible à l’œil nu. L’occasion de se sentir bien petit et inutile face à notre responsabilité dans la disparition d’une ressource qu’il aura fallu à la nature des milliers d’années pour produire. “

Article complet à découvrir ici.




Toute La Culture - janvier 2020
France. Exposition Champs Libres au Maif Social Club

“On tombe en amour pour le glacier de Barthélemy Antoine-Lœff. Tipping pointest un hommage sensible à la disparition du glacier Okjökull qui s’est éteint en 2014. Toutes les 30 minutes une goutte d’eau tombe sur ce morceau de glace lui aussi sous verre. Dans six mois, il sera un peu grand. L’oeuvre est d’une poésie folle, et en même temps si politique. Cette oeuvre montre que la chose la plus simple : la glace, n’existe plus là où elle est vitale.”





Vià Grand Paris - mars 2020
Reportage. Exposition Champs Libres - Maif Social Club





L’ADN - mars 2020
France.

“Paradoxe « esthétique et philosophique », l’installation Soleil Noir de Barthélemy Antoine-Loeff place le visiteur face à une supernova, une étoile en fin de vie sur le point d'imploser, mais qui, ici, ne meurt jamais.Maintenue en vie artificiellement, son existence est inconcevable pour la nature. Pour l’Homme et à l’image de la puissance qu’elle dégage en étant sur le point de mourir, elle est une métaphore des sources d’énergie que nous créons et convoitons tant pour échanger et survivre.”




Jet FM 91.2 - février 2020
Emission spéciale : Amor Infiniti. France.

Lien vers l’émission radio: http://jetfm.fr/site/Mercredi-19-fevrier-a-13h30.html






Stereolux - février 2020
France.
Première d’Amor Infiniti, Opera Graslin, Nantes.

“Ce ressenti est mis en images par Barthélémy Antoine-Loeff, au travers de formes abstraites, donnant l’illusion parfois d’une ambiance cosmique. La scénographie a su s’imprégner du majestueux Théâtre Graslin. Les projections de lumière s'étendaient à toute la salle et pas seulement sur scène, invitant parfois les spectateurs à lever la tête au plafond et simplement se laisser bercer par les sons. Ce qui ne faisait qu’accentuer le côté rêveur et magique.

Pas un bruit dans la salle. Le public est timide et n’ose rompre le silence entre les différents morceaux proposés. La peur peut-être de devoir quitter
cet univers à la fois si apaisant mais si prenant. ”


L’Aérospatial, CKRL 89,1 - février 2019
Québec.

Interview radio à propos de ljós présenté au Mois Multi.
A écouter à partir de la 32e minute.





Réseau Art Actuel - mars 2019
Québec.

“Barthélemy Antoine-Lœff relève un défi à la frontière du rêve et de la science: capturer une aurore boréale dans l’espace européen de VU. A travers une mise en espace minimaliste qui impose silence et patience, l’installation immersive ljós interroge ce phénomène naturel insaisissable et fragile qui fascine l’humanité depuis la nuit des temps.”



Pantoute - mars 2019
Québec.

“Quant à ljós de Barthélemy Antoine-Lœff, j’y vois de plein fouet le ravissement. Il faut se poser, attendre et observer ce qu’un simple reflet donne à voir. Ces halos sur les murs que nous découvrons, se changent, se déforment, dessinent des aurores boréales intérieures.”



MonSaintRoch - février 2019
Québec.

“L’expérience est presque aussi enivrante qu’un ciel étoilé en pleine nature.”



Revue AS n°219 - juin 2018
France.

“Conscient du poids que l’activité humaine fait peser sur la planète —ce que certains appellent l’anthropocène, pour décrire l’entrée dans une ère dominée par l’influence de l’être humain sur la biosphère— certains artistes choisissent de développer des formes d’art high tech/low tech en observant les trois grands principes du développement durable qui sont : valorisation et respect de l’environnement, soutenabilité économique à l’échelle du citoyen et de la société et développement de la croissance économique à travers des modes de production et de consommation durables. Des idées qui résonnent dans l’œuvre du plasticien Barthélemy Antoine-Lœff”



Vice - octobre 2017
Colombie.
Voltaje Festival.



Inlandsis - septembre 2017
Reportage video du Lavoir Numérique sur l’exposition monographique “Inlandsis” au Centre Culturel de la Ville de Gentilly.



L’œil - avril 2016
France.

“Barthélemy Antoine-Lœff s’emploie à recréer dans ljós installation immersive et générative de 2014, le mystère et la beauté d’une aurore boréale”



Prix Cube - avril 2016
France.
Prix Cube.



DigitalArti - avril 2016
France.

“Des cliquetis, des lumières qui clignotent comme des gyrophares, d’autres lumières rasantes qui se conjuguent avec des nappes oniriques... Pour le Prix Cube 2016 (Jeune Création Internationale en Art Numériques), Barthélemy Antoine-Lœff présente ljós [...] une invitation à la contemplation hypnotique et poétique d’un phénomène lumineux, oscillant entre lumière (artificielle) et naturelle (aurore boréale).”



Les Inrocks - septembre 2014
France.
Festival Automne en Normandie au Tétris, Le Havre.



Changjiang Weekly - mai 2014
Chine.
Exposition “Display”, Wuhan, Chine.




Market Chengdu - mai 2014
Chine.
Exposition “Lumières, Fréquences, Essences”, Chengdu, Chine.