artist & performer

revue de presse

mise à jour: mars 2020




Mouvement - février 2020
Tipping Point. Exposition Champs Libres au Maif Social Club.

“Il y a quelque chose de dérangeant à observer ce petit bloc croître artificiellement et laborieusement au cœur d’une exposition parisienne, quand le glaciologue Oddur Sigurðsson décrétait, il y a moins d’un an, la mort du glacier suédois Okjökull pour cause de réchauffement climatique, le premier d’une longue série. Le massif blanc aurait désormais sa place, en version synthétique, sur les étagères des musées ou sur les bureaux, façon boule-à-neige.”

Article complet à découvrir ici.




Toute La Culture - janvier 2020
Entretien.

“J’ai un rapport assez fusionnel avec le grand Nord, avec l’Islande, avec ce qui est insulaire, ce qui est aride d’humains, à la fois immense et fragile. Explorer aujourd’hui les questions liées à la cryosphère, c’est parler d’un certain nombre de problèmes géopolitiques. L’or blanc que représentent les glaciers est aussi l’or bleu de demain, l’eau… Si nos glaciers disparaissent, ce sont des milliards de personnes qui vont se retrouver en position de stress hydrique. La responsabilité de conserver ce qui nous reste de notre cryosphère est énorme.”

Article complet à découvrir ici.




Usbek et Rica - janvier 2020
Tipping Point. Exposition Champs Libres au Maif Social Club.

Tipping Point, c’est justement le titre de l’œuvre de Barthélémy Antoine Loeff, qui recrée sous une cloche de verre la naissance d’un glacier artificiel, alimenté au goutte à goutte. [...] Créée en hommage au glacier islandais Okjökull éteint en 2014, son œuvre souligne avec poésie le tragique de la situation : puisque la stabilisation des glaciers à leur niveau actuel, à la fin de la dernière période glaciaire, remonte à environ 10 000 ans et coïncide à peu près avec l’apparition du premier homme en Mésopotamie, quelles peuvent-être les conséquences de leur extinction sur l’espèce humaine ?”

“Pour découvrir sa seconde installation, baptisée Grain de sable primordial, il faut se mettre à genoux au sol et courber le dos à la recherche d’un pixel imperceptible à l’œil nu. L’occasion de se sentir bien petit et inutile face à notre responsabilité dans la disparition d’une ressource qu’il aura fallu à la nature des milliers d’années pour produire. “

Article complet à découvrir ici.




Toute La Culture - janvier 2020
France. Exposition Champs Libres au Maif Social Club

“On tombe en amour pour le glacier de Barthélemy Antoine-Lœff. Tipping pointest un hommage sensible à la disparition du glacier Okjökull qui s’est éteint en 2014. Toutes les 30 minutes une goutte d’eau tombe sur ce morceau de glace lui aussi sous verre. Dans six mois, il sera un peu grand. L’oeuvre est d’une poésie folle, et en même temps si politique. Cette oeuvre montre que la chose la plus simple : la glace, n’existe plus là où elle est vitale.”





Vià Grand Paris - mars 2020
Reportage. Exposition Champs Libres - Maif Social Club





L’ADN - mars 2020
France.

“Paradoxe « esthétique et philosophique », l’installation Soleil Noir de Barthélemy Antoine-Loeff place le visiteur face à une supernova, une étoile en fin de vie sur le point d'imploser, mais qui, ici, ne meurt jamais.Maintenue en vie artificiellement, son existence est inconcevable pour la nature. Pour l’Homme et à l’image de la puissance qu’elle dégage en étant sur le point de mourir, elle est une métaphore des sources d’énergie que nous créons et convoitons tant pour échanger et survivre.”




Jet FM 91.2 - février 2020
Emission spéciale : Amor Infiniti. France.

Lien vers l’émission radio: http://jetfm.fr/site/Mercredi-19-fevrier-a-13h30.html






Stereolux - février 2020
France.
Première d’Amor Infiniti, Opera Graslin, Nantes.

“Ce ressenti est mis en images par Barthélémy Antoine-Loeff, au travers de formes abstraites, donnant l’illusion parfois d’une ambiance cosmique. La scénographie a su s’imprégner du majestueux Théâtre Graslin. Les projections de lumière s'étendaient à toute la salle et pas seulement sur scène, invitant parfois les spectateurs à lever la tête au plafond et simplement se laisser bercer par les sons. Ce qui ne faisait qu’accentuer le côté rêveur et magique.

Pas un bruit dans la salle. Le public est timide et n’ose rompre le silence entre les différents morceaux proposés. La peur peut-être de devoir quitter
cet univers à la fois si apaisant mais si prenant. ”


L’Aérospatial, CKRL 89,1 - février 2019
Québec.

Interview radio à propos de ljós présenté au Mois Multi.
A écouter à partir de la 32e minute.





Réseau Art Actuel - mars 2019
Québec.

“Barthélemy Antoine-Lœff relève un défi à la frontière du rêve et de la science: capturer une aurore boréale dans l’espace européen de VU. A travers une mise en espace minimaliste qui impose solence et patience, l’istallation immersive ljós interroge ce phénomène naturel insaisissable et fragile qui fascine l’humanité depuis la nuit des temps.”



Pantoute - mars 2019
Québec.

“Quant à ljós de Barthélemy Antoine-Lœff, j’y vois de plein fouet le ravissement. Il faut se poser, attendre et observer ce qu’un simple reflet donne à voir. Ces halos sur les murs que nous découvrons, se changent, se déforment, dessinent des aurores boréales intérieures.”



MonSaintRoch - février 2019
Québec.

“L’expérience est presque aussi enivrante qu’un ciel étoilé en pleine nature.”



Revue AS n°219 - juin 2018
France.

“Conscient du poids que l’activité humaine fait peser sur la planète —ce que certains appellent l’anthropocène, pour décrire l’entrée dans une ère dominée par l’influence de l’être humain sur la biosphère— certains artistes choisissent de développer des formes d’art high tech/low tech en observant les trois grands principes du développement durable qui sont : valorisation et respect de l’environnement, soutenabilité économique à l’échelle du citoyen et de la société et développement de la croissance économique à travers des modes de production et de consommation durables. Des idées qui résonnent dans l’œuvre du plasticien Barthélemy Antoine-Lœff”



Vice - octobre 2017
Colombie.
Voltaje Festival.



Inlandsis - septembre 2017
Reportage video du Lavoir Numérique sur l’exposition monographique “Inlandsis” au Centre Culturel de la Ville de Gentilly.



L’œil - avril 2016
France.

“Barthélemy Antoine-Lœff s’emploie à recréer dans ljós installation immersive et générative de 2014, le mystère et la beauté d’une aurore boréale”



Prix Cube - avril 2016
France.
Prix Cube.



DigitalArti - avril 2016
France.

“Des cliquetis, des lumières qui clignotent comme des gyrophares, d’autres lumières rasantes qui se conjuguent avec des nappes oniriques... Pour le Prix Cube 2016 (Jeune Création Internationale en Art Numériques), Barthélemy Antoine-Lœff présente ljós [...] une invitation à la contemplation hypnotique et poétique d’un phénomène lumineux, oscillant entre lumière (artificielle) et naturelle (aurore boréale).”



Les Inrocks - septembre 2014
France.
Festival Automne en Normandie au Tétris, Le Havre.



Changjiang Weekly - mai 2014
Chine.
Exposition “Display”, Wuhan, Chine.




Market Chengdu - mai 2014
Chine.
Exposition “Lumières, Fréquences, Essences”, Chengdu, Chine.